Vers une fin du Mode Avion ?

Digital, News

Il sera bientôt possible de garder son téléphone actif, de passer des appels ou de se connecter pendant un vol. L’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA) vient de lever l’interdiction d’utiliser le réseau cellulaire GSM* ou une connexion wifi lors d’un vol.

Passer en Mode Avion, l’éternel réflexe avant de prendre un vol, bientôt terminé ?

L’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA)1 vient de lever ce vendredi 26 septembre 2014 l’interdiction d’utiliser le réseau cellulaire GSM pendant un vol. Ainsi, il sera désormais possible d’utiliser smartphones et tablettes pendant un vol aérien, même si les compagnies aériennes devront s’ajuster, et alors prendre le temps nécessaire avant d’autoriser cette mesure applicable depuis ce même vendredi.

Le mode Avion, c’est fini !

La réglementation actuelle oblige les passagers à maintenir leurs appareils en « mode avion », c’est-à-dire de désactiver les connexions cellulaires, WiFi et Bluetooth, pour qu’ils n’émettent pas de signaux radios qui pourraient interférer avec les systèmes de l’avion. (Source : Challenges, vendredi 26 septembre 2014, L’AESA autorise les tablettes et téléphones allumés en vol ).

1L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA, en anglais EASA), est une agence de la Communauté européenne qui traite la sécurité aérienne, basée à Cologne (Allemagne) et qui est entrée en fonctions en septembre 2003. L’Agence emploie déjà quelque 400 agents issus de tous les pays d’Europe.

« La nouvelle directive autorise les compagnies aériennes à permettre de laisser ouverts les appareils électroniques personnels sans avoir besoin de rester en mode avion. C’est la dernière mesure réglementaire avant l’autorisation d’offrir des communications ‘gate-to-gate’ ou des services WiFi. », déclare l’AESA dans un communiqué.

Bien entendu, des tests seront effectués par les compagnies aériennes afin de savoir si cette nouvelle règlementation peut être appliquée sans problème, et l’AESA se donne 8 mois pour que tout soit opérationnel. De plus, le déploiement des réseaux GSM devra également être de rigueur afin de maximiser la réception du signal.

Par exemple, Air France autorise désormais ses passagers à utiliser leurs appareils électroniques personnels (smartphones, tablettes) durant toutes les phases de vol, y compris lors du roulage, du décollage et de l’atterrissage, faisant suite à la directive de l’AESA publiée le 9 décembre 2013. Ce faisant, la compagnie tricolore se conforme à une directive de l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA), publiée le 9 décembre dernier, autorisant ces appareils portables en « mode avion » activé. Concrètement, les passagers pourront « continuer à travailler ou à se divertir dès qu’ils montent dans l’avion et jusqu’à l’arrivée à destination (…) ». (source : Les Echos, 14 février 2014, Air France autorise l’usage des smartphones et tablettes pendant tout le vol )

Pour l’heure, il n’est pas encore toléré d’appeler dans un avion, mais cela devrait changer rapidement. Prenant l’avion en décembre prochain, je demanderai aux deux compagnies aériennes en présence, British Airways et EasyJet si elles comptent autoriser les smartphones et autres tablettes lors de leurs vols, et j’éditerai cet article dès que je saurai.

Mais cela serait une réelle avancée en matière de NTIC, et nous ne serions pas contre un simple accès 3G afin de prévenir nos proches en cas de problèmes, mais également de les tenir informés de notre arrivée.

Ce qui nous amène au choix de son smartphone. Récemment, Apple a dévoilé son iPhone 6 et iPhone 6+, mais ces derniers semblent rencontrer de sérieux problèmes. Qu’en pensez vous, Apple or not Apple ?

Article précédent
L’iPhone 6 enfin dévoilé !
Article suivant
Pandora assure l’organisation du concert de Cécilia Pascal

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu